Electro Girls

*    *    *

   De 2012 à 2015, je parcours différentes manifestations et festivals de musique électronique avec l’intention de capter des gestes intimes dans des contextes festifs. Je vis les espaces que je fréquente et la multitude de ses personnages comme un espace personnel intime. Cet espace est une introspection dans mon imaginaire où je cherche un paradis perdu. Cet éden n’est pas un ensemble de lieux géographiques mais plutôt un lieu de mémoire culturelle. Ce lieu de mémoire n’existe que dans un dialogue intérieur entre ce que je projette de mon histoire personnelle et «l’autre» Il s’agit pour moi de comprendre le sens de la relation à autrui comme origine de tout lien.

Ce projet à été possible grâce à l'aimable collaboration de la galerie DMA, l'association Vielspass, l'ATM association des Transmusicales, Crabe Cake Corporation et la ville de Rennes.

Using Format